Boire de l’alcool pour se préserver des risques d’infarctus?

Selon une nouvelle étude publiée dans le journal scientifique Le Lancet et une mutuelle bien connue, les personnes qui boivent régulièrement de l’alcool seraient moins sujettes aux risques d’infarctus, mais seraient en contrepartie davantage exposés aux risques de cancer. Alors, quelle place doit-on accorder à l’alcool dans son style de vie et dans nos habitudes? Existe-t-il un juste milieu?

L’étude a été menée par des chercheurs sur 114 970 individus masculins et féminins pendant trois ans, dans 12 pays du monde entier, dont la Suède, l’Argentine, le Canada, le Brésil et la Turquie.

Ils ont distingués les candidats à l’expérience en trois catégories : ceux qui ne boivent pas, ceux qui consomment de l’alcool une ou deux fois par semaine, et ceux qui boivent plusieurs verres par jour, c’est à dire au-delà de la limite hebdomadaire.

Ce que disent les chercheurs

Ces chercheurs ont observé que les consommateurs d’alcool sont 24% moins susceptibles de subir une crise cardiaque que les personnes qui n’en boivent pas. Cependant, ils augmentent les risques de développer un cancer (52% plus susceptibles que ceux qui ne boivent pas du tout), notamment le cancer du sein, de l’ovaire ou de l’estomac.

Quant à ceux qui consomment de l’alcool largement au-dessus de la moyenne hebdomadaire, ils risquent de mourir prématurément.

Certains experts avancent l’idée si le risque d’infarctus est moins élevé chez les personnes qui boivent de l’alcool, il faut prendre en compte d’autres facteurs, par exemple une aisance sociale et une meilleure santé que les personnes abstinentes, qui sont souvent d’anciens alcooliques.

Les chercheurs concluent leur étude en avançant que si l’alcool réduit les risques d’infarctus pour ceux qui en consomment, il faut tenir compte des effets néfastes qui l’emportent sur les bénéfices. Ils concluent : « Notre étude montre que boire de l’alcool n’est pas associé à des bénéfices sur le long terme».

Dans tous les cas, nous vous rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il faut consommer avec modération.