Carte bancaire et frais à l’étranger, les pratiques courantes

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux frais facturés par leur établissement bancaire. Les frais d’utilisation à l’étranger peuvent grandement différer d’un établissement à un autre. Ce critère est important si vous voyagez souvent.

Des frais uniquement pour les opérations hors zone euro

Les tarifs facturés par les banques à l’intérieur de la zone euro doivent être identiques à ceux pratiqués en France. Par contre, hors zone euro, les frais sont systématiques. Les achats à l’étranger sont majorés selon deux options : soit un pourcentage fixe, soit un forfait à chaque achat + un pourcentage.

On trouvera par exemple des frais s’élevant à 0,20 € par achat + 2,1 % ou bien un taux fixe de 2,5 %. Attention car certains établissements prélèvent un minimum de 1 € par achat même si le pourcentage théorique est inférieur. Certaines banques plafonnent les frais, ce qui peut être intéressant pour les achats élevés. A l’opposé, une tarification au pourcentage sans frais fixe est plus économique pour les petits paiements.
En principe, les tarifs pratiqués sont les mêmes, indépendamment du pays visité. Il est néanmoins possible de trouver des taux différents pour les opérations réalisées dans certains pays, par exemple la Suisse. Les opérations de paiement à l’étranger s’apparentent à une opération de change.

Le taux de change appliqué sera en général celui du jour du paiement ou celui de la veille.
Les frais de retrait au distributeur sont en général plus élevés que ceux pour les paiements par carte. Si votre carte ne fonctionne pas à l’international, valider cette option avant votre départ peut se révéler intéressant. Attention aux cartes à autorisation systématique, elles ne fonctionneront pas forcément chez tous les commerçants à l’étranger.

Si certaines banques en ligne ne facturent qu’à 2 % les frais pour des retraits d’espèces, les tarifs sont généralement de plus de 3 € + 2,5 % par retrait.