Comment profiter de l’assurance vie au maximum

L’assurance vie reste la solution d’épargne préférée des Français avec des dépôts toujours en hausse. Les taux historiquement bas du Livret A ne vont faire qu’amplifier la tendance.

L’assurance-vie, le placement refuge

Dans un contexte économique difficile et offrant peu de visibilité, l’assurance-vie reste une valeur refuge car elle représente avant tout un placement peu risqué. Même si les rendements sont loin d’atteindre les niveaux des dernières décennies, les gains sont réels et réguliers.

La crise de la dette grecque et les déboires de certaines banques ont également fait réfléchir de nombreux investisseurs. Avec une garantie de 70 000 € par personne en cas de faillite, l’assurance-vie rassure. Rien d’étonnant donc à ce que l’encours actuel dépasse les 1 600 milliards d’euros.

Pour ceux que la prise de risque ne rebute pas, les contrats peuvent être panachés pour offrir de meilleurs rendements. En plus des fonds euros garantis, vous pourrez opter pour un mix incluant des placements boursiers. Les rendements ont ainsi atteint 9 % pour certains épargnants en 2014 grâce à une année faste pour le CAC 40 qui a enregistré une hausse de 2,71%. Les années boursières se suivant mais ne se ressemblant pas, la prise de risques reste réelle.

Les établissements bancaires ont de plus en plus tendance à proposer d’autres options d’investissement, notamment les OPCI (organisme de placement collectif en immobilier). N’hésitez pas dans ce cas à consulter un conseiller en patrimoine car vos intérêts personnels ne sont pas forcément les mêmes que ceux de votre banquier.

L’assurance-vie multisupport, investir en connaissant les risques

Face à une offre de plus en plus diversifiée, une étude sérieuse du marché est indispensable avant d’engager ses fonds personnels sur plusieurs années. Des palmarès de placements sont régulièrement édités. La gestion sous mandat est un service de plus en plus utilisé.

Cette pratique permet d’ajuster votre contrat en temps réel sachant que certains contrats offrent un choix de plus de 150 supports disponibles. Même s’ils sont de plus en plus boudés par les banques, les fonds euros n’ont pas dit leur dernier mot.

Des rendements dépassant 3 % sont encore possible, à la condition d’accepter de placer 20 % de l’épargne sur des fonds plus risqués. L’assurance-vie continue donc d’offrir de belles opportunités tant du point de vue du rendement que des avantages fiscaux.