Le prêt à taux zéro et le crédit immobilier en 2016

Le prêt à taux zéro est un prêt immobilier classique qui permet aux individus (particulier) d’acquérir leurs premières propriétés avec une avance pouvant aller jusqu’à 40 % du bien acheté sous conditions sans intérêt et sans frais de dossier.

Cette aide financière est offerte par l’état dans le but d’encourager l’acquisition du logement principal et augmenter le nombre de ménagers propriétaires de leur résidence principale. Depuis le 1er janvier 2016, le prêt à taux zéro (PTZ) s’est élargi pour couvrir les logements anciens et a élevé le montant du crédit qui peut atteindre 138.000 EUR.

Les caractéristiques du prêt à taux zéro :

Étant donné que le prêt à taux zéro permet l’acquisition du logement principal, ce programme est ouvert principalement aux primo-accédants, c’est-à-dire aux personnes n’ayant pas étés propriétaires d’une résidence principale au cours des 2 dernières années qui précèdent la demande du PTZ.

Cependant, cette condition peut ne pas être obligatoire si l’emprunteur ou un autre occupant du logement se trouve dans un état d’invalidité et l’impossibilité de travailler, reçoit une allocation relative aux personnes handicapées ou encore sa demeure principale fut l’objet d’une catastrophe naturelle ou autre.

Comment est défini le montant du prêt à taux zéro ?

Pour calculer le montant du PTZ, il y a plusieurs critères qui s’ajoutent à la condition des ressources qui ne peuvent dépasser un plafond déterminé. Ces critères concernent le nombre des personnes qui composent la famille et qui habiteront le logement, ainsi que la zone où est situé le logement.

Alors, on obtient le PTZ en procédant à un pourcentage au coût total de l’opération qui englobe le coût de l’achat ou la construction et les honoraires de négociation. Le montant du PTZ peut aller jusqu’à 40% du coût de l’opération.